N° ADELI : 75-93-0077-5
Tél. : 06 81 35 13 96
Paris - Cloyes s/ le Loir

Que cachent nos sensations de «déjà vu» ?

Je suis déjà venu ici, j’ai déjà vécu ce moment, j’ai déjà vu cette personne... Nous avons tous connu cette étrange sensation. Jeu de la mémoire, de l’inconscient ou de nos émotions : comment expliquer ces impressions passagères ? Par Sylvain Michelet (Psychologies, avril 2008)

 

Un souvenir refoulé

Freud lui-même ne résiste pas à cet appel, et trouve au déjà vu une place dans sa grille de lecture. Mais ce n’est rien d’autre à ses yeux que la remontée incomplète d’un souvenir refoulé, cachant un traumatisme ou un désir inacceptable pour le Surmoi. « En ce qui concerne les quelques rares et rapides sensations de déjà vu que j'ai éprouvées moi-même, ajoute Freud, (...) il s'agissait chaque fois du réveil de conceptions et de projets imaginaires (inconnus et inconscients) qui correspondait, chez moi, au désir d'obtenir une amélioration de ma situation. » (3)

 

Comme le rêve, le déjà vu serait une expression de nos désirs secrets ? « C’est la raison de son "inquiétante étrangeté", estime la psychanalyste Nelly Jolivet : cette confrontation entre familiarité et surprise signale que l’on touche à de l’interdit. »

 

(3) Freud, Psychopathologie de la vie quotidienne, ch 12 (Payot, 1975)